L'indispensable espace pour nous tromper

Le jardin devant la maison "est l'oeuvre aboutie et, l'arrière, l'oeuvre en devenir, le lieu de tous les possibles, où vous pouvez traîner en pyjama, parler tout seul, saisir des opportunités, prendre des risques. Sans ce travail acharné en coulisses, il n'y aurait pas de joli jardin devant la maison.

 

Nous avons tous besoin d'un espace où nous pouvons nous tromper en toute liberté, tester et développer des idées avant de les présenter au reste du monde."

In Parfaites imperfections, de Erik Kessels, éd. Phaidon, p.157

 

Cet espace est aussi indispensable aux créatifs solitaires qu'aux équipes chargées d'innover : où est votre bac à sable, votre arrière-cour ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0